Covid-19: Reprise le 13 septembre pour le tennis fauteuil !
Zoe Maras, Tournoi Elite Tennis Fauteuil 2020, Simple Dames, 1/4 de Finale, Photo : Cedric Lecocq / FFT

Covid-19: Reprise le 13 septembre pour le tennis fauteuil !

Enfin! La Fédération Internationale de tennis vient de publier un plan de reprise du tennis fauteuil suite à la crise liée au coronavirus. Les joueuses et les joueurs vont pouvoir retrouver les terrains à partir du 10 septembre, pour l’US Open. 

Un plan de relance jusqu’à Roland-Garros 

On attendait avec impatience l’annonce imminente de la ITF qui devait proposer un plan de reprise de la compétition avant la fin août. Avec l’aide du comité de tennis fauteuil, le board de l’ITF a donc décidé d’un retour à la compétition de l’US Open à Roland-Garros, du 10 septembre au 13 octobre. Pour la suite de la saison, il faudra attendre et sûrement observer l’évolution du virus dans le monde. Entre les deux Grands Chelems, il n’y aura que trois tournois disputés : 

– le Toyota Open International de l’Ile de Ré (France) 

– le French Riviera Open (France)

– le Citta di Civitavecchia (Italie) 

La ITF a souhaité conserver ces tournois qui offrent des garanties sanitaires solides, notamment le fait d’être en Europe où le virus circule moins que dans le reste du monde. 

https://www.instagram.com/p/CECqFyDJX_l/

Le reste de la saison en suspend 

Pour la suite de la saison, la ITF attend donc de voir comment s’organise et se passe ces cinq tournois prévus en un mois qui seront de véritables tests. Si jamais tout se déroule normalement, il se peut que d’autres tournois se maintiennent en 2020, même si il semble de plus en plus probable qu’un retour à un circuit normal ne se passe qu’en 2021. 

Le souci de l’équité 

En prenant la décision de ne maintenir « que » cinq tournois du calendrier, la ITF prend le risque de compromettre l’équité sportive, malgré des efforts faits pour rassurer et protéger les joueurs. Sur les cinq tournois maintenus, deux ne sont réservés qu’aux huit meilleures joueurs et huit meilleurs joueurs du monde : les deux Grands Chelems. Le French Riviera Open ainsi que le tournoi de l’île de Ré sont des tournois d’un rang assez élevé (ITF 1 et ITF 2), susceptibles donc d’intéresser le top mondial. Le tournoi italien est quant à lui un Future, catégorie la plus basse. Ce qui signifie qu’il sera très dur pour des athlètes classés au-delà de la 20ème place mondiale de disputer des matchs dans le mois qui vient, et par ricochets de remporter de précieux points pour le classement. Avec des tableaux de 24, les places seront chères. 

https://www.instagram.com/p/CDwTHVro4IB/

Autre souci d’équité : celui de la localisation des tournois. Mise à part l’US Open, tous les autres se dérouleront sur le sol européen. Si cela semble logique à la vue du contexte sanitaire, on peut être en droit de se poser la question de l’égalité des chances quand on sait que certains pays sont imposés d’une quarantaine. Il y aura peut-être des dérogations, mais quand même. Quoi qu’il en soit, après plus de six mois de pause, on ne peut que se réjouir que le circuit reprenne, même sous une forme inédite.