Du beau monde à l’Austrian Open

Du beau monde à l’Austrian Open

La tournée européenne estivale se poursuit cette semaine avec l’Austrian Open 2019, ITF2, où les tableaux féminins et masculins promettent du spectacle.

L’Austrian Open, un tournoi vieux de 32 ans

Par commodités de langage, nous nommons ce tournoi l’Austrian Open alors qu’en réalité son nom usuel est le « s Versicherung 
AUSTRIAN OPEN 2019
« . Cette année aura lieu la 32ème édition, preuve de la régularité de cet événement de choix dans le calendrier international. Le tournoi se déroule dans la partie nord de la Waldvierten une région autrichienne. L’organisation annoncé pour cette 32ème édition un « prize-money » record pour un ITF2 de 30 000 dollars, ce qui en fait le tournoi de cette catégorie le plus généreux.

Austrian Open
Austrian Open

La surface est une terre battue artificielle, surface plutôt rapide où le rebond est plus bas que sur terre battue. Chez les hommes, il est annoncé un tableau de 24 joueurs tandis que pour les dames, ce sera un tableau de 16 joueuses. Le tirage au sort aura lieu à 19h00 mardi 6 août.

Dames: Zhenzhen Zhu face au reste du monde

Le plateau 2019 chez les dames est tout simplement impressionnant avec deux membres du top 10, Sabine Ellerbrock et Zhenzhen Zhu. La Chinoise fait office de grande favori du tournoi, elle qui reste sur trente victoires d’affilées dont un titre au Belgian Open ! Son incroyable série lui permet d’obtenir cette semaine le meilleur classement de sa carrière: elle est 9ème mondiale. Elle n’aura, pour autant, pas la tâche facile puisque les prétendantes sont nombreuses. En retrait cette saison, Sabine Ellerbrock voudra sûrement remporter son 1er titre de la saison et retrouver sa place dans le top 5 mondial (7ème). Mais le danger pourrait venir des Sud-Américaines, Angelica Bernal et Maria Florencia Moreno. La Colombienne est celle qui a le plus inquiété Zhu la semaine passée (défaite 6/2 4/6 3/6). Quant à l’Argentine, elle a perdu récemment en finale du Flanders Open face à la même Zhu en la bousculant dans les deux manches (6/7 4/6).

Derrière, la densité est incroyable et tout le monde peut rêver à un grand parcours. Même si Katharina Kruger et Michaela Spaanstra ne sont pas dans la forme de leur vie, elles restent des adversaires redoutables. Tout comme la jeune russe Viktoriaa Llova qui risque de trouver un terrain de jeu qu’elle affectionne plus que la terre battue. Les Françaises seront également présentes en Autriche cette semaine. Emmanuelle Mörch, n°2 française, et Charlotte Fairbank, n°3, n’auront pas la tâche facile en Autriche. Les deux joueuses rêvent de participer aux Jeux Paralympiques de Tokyo en 2020. Elles feront partie des joueuses à surveiller de très près.

La liste complète

Messieurs: Un suspens entier

La tableau des hommes n’a rien à envier à celui des dames. Avec deux membres du top 10 et huit membres du top 20, le plateau est royale cette année. Nicolas Peifer et Tom Egberink seront les têtes de série 1 et 2. La dynamique des deux est inverse. Nicolas Peifer est peu en vue en ce moment avec un seul tournoi disputé depuis l’Open de France mi-juin; Tom Egebrink, quant à lui, à remporter deux tournois (German Open et Barcelona Open). Mais l’attraction du tournoi pourrait bien être Jef Vandorpe, récent vainqueur du Belgian Open à la surprise générale. Le jeune Belge de 18 ans va devoir réaliser une tâche toujours délicate: confirmer. Nous verrons très vite si il a digéré ce qui est, pour le moment, le plus grand exploit de sa jeune carrière et si il va réussir à trouver la motivation nécessaire pour repartir au combat sur les courts.

D’autant plus que les prétendants au titre se bousculent. Les spécialistes de la terre battue – Martin De La Puente, Daniel Rodrigues ou encore Augustin Ledesma – auront à coeur de déjouer les pronostics. Le jeune Ruben Spaargaren, qui a eu des balles de match la semaine passée face à Stefan Olsson, sera également redoutable.

Auteur: Valentin Desanges

Fermer le menu
Aller à la barre d’outils