Le tournoi Elite Tennis-Fauteuil débute ce vendredi

Le tournoi Elite Tennis-Fauteuil débute ce vendredi

Du 17 au 19 juillet prochain aura lieu le tournoi Elite Tennis-Fauteuil qui verra s’affronter les meilleures joueuses françaises et les meilleurs joueurs français. Organisé par la Fédération Française de Tennis , ce tournoi a comme objectif d’offrir la possibilité aux tricolores de se remettre progressivement à la compétition.

Le haut-niveau français quasiment au complet

L’Elite Tennis-Fauteuil débute ce vendredi au Centre National d’Entraînement, Porte Molitor. Pour cette première étape (il pourrait avoir un second tournoi courant août), le casting est attirant. Chez les dames, seule la n°1 française Charlotte Famin manque à l’appel alors qu’Emmanuelle Mörch et Charlotte Fairbank, toutes deux membres de l’équipe de France, seront bel et bien de la partie. La jeune Française, Zoé Maras, et Pauline Helouin complètent le tableau des têtes de série. La DTN a offert deux wild-card à Pauline Déroulède et Tiphaine Crévenat, qui feront quasiment leurs débuts sur le circuit international. Enfin, Cécile Levasseur et Inès Ouazene, respectivement 114ème et 131ème mondiales, tenteront de bien figurer.

  • EMMANUELLE MÖRCH – N°37
  • CHARLOTTE FAIRBANK – N°42
  • ZOÉ MARAS – N°51
  • PAULINE HÉLOUIN – N°77
  • CÉCILE LEVASSEUR – N°114
  • INÈS OUAZENE – N° 131
  • PAULINE DÉROULÈDE – WILD CARD
  • TIPHAINE CRÉVENAT – WILD CARD

Contrairement aux dames, le n°1 français sera présent sur l’épreuve. Stéphane Houdet, actuellement n°6 mondial, fera office de favori. Derrière lui, Frédéric Cattaneo, Gaëtan Menguy et Laurent Giammartini, tous membres de l’équipe de France, seront les principaux outsiders. Disputé sous forme de poules, le tournoi messieurs pourra également compter sur la présence de Geoffrey Jasiak, Guilhem Laget, Nicolas Charrier et enfin Yoann Guillou.

  • STÉPHANE HOUDET – N°6
  • FRÉDÉRIC CATTANEO – N°19
  • GAËTAN MENGUY – N° 23
  • LAURENT GIAMMARTINI – N° 45
  • GEOFFREY JASIAK – N° 63
  • GUILHEM LAGET – N° 69
  • NICOLAS CHARRIER – N° 95
  • YOANN QUILLIOU – N° 99

Deux formats de compétition différents pour l’Elite Tennis-Fauteuil

La FFT a opté pour deux formats différents pour les dames et pour les messieurs. Pour les premières, ce sera un tableau de 8 à entrée classique avec 4 têtes de série. Il y aura des matchs de classement pour toutes les places ce qui garantit de jouer trois matchs par joueuse. Pour les hommes, l’épreuve se déroulera sous la forme de deux poules de 4, le classement final de chaque poule donnant lieu à une « finale » entre chaque place (le 1er de la poule A contre le 1er de la poule B, etc). En revanche, le format des matchs est quand à lui identique : deux premiers sets « normaux » (premier à 6 jeux) et un 3ème set sous la forme d’un super tie-break en 10 points. Après plus de 4 mois sans jouer, les organismes ne sont plus habitués à supporter la répétition des matchs et le super tie-break permet de réduire la durée des matchs.

Elite Fauteuil

Une compétition aux enjeux multiples

Si le tournoi Elite Tennis-Fauteuil est un tournoi d’entraînement, il n’en reste pas moins que plusieurs enjeux recouvrent l’événement. Sans tournois internationaux depuis février, les françaises et les français ont soif de disputer des rencontres. Si ils ont pu reprendre la compétition en mai, ils n’ont pas encore eu la possibilité de « matcher ». Le tournoi de ce week-end sera donc l’occasion pour elles et pour eux de s’évaluer en configuration de matchs. Comme vous l’aurez compris, cette compétition est exclusivement française et donc certains enjeux apparaissent quant à la hiérarchie nationale. Chez les dames, en l’absence de Charlotte Famin la n°1 française depuis de nombreuses années, la lutte pourrait bien être acharnée. Emmanuelle Mörch, longtemps derrière la nordiste au classement, est tête de série n°1 du tournoi et elle voudra assumer son statut face notamment à Charlotte Fairbank, n°3 française. Ces deux-là pourraient bien vouloir également montrer aux prétendantes, telles que Zoé Maras et Pauline Déroulède, qui a clamé un peu partout qu’elle participerait aux Jeux de Paris en 2024, qu’elles sont les patronnes.

Côté hommes, l’enjeu sera d’observer si Stéphane Houdet est remis de sa blessure qui l’a empêché de s’entraîner pendant plusieurs mois. Il sera aussi intéressant de voir quel nom se démarque derrière le natif de Saint-Nazaire. Gaëtan Menguy qui semble avoir pris son envol depuis quelques mois pourrait bien tirer son épingle du jeu. Enfin, le dernier enjeu est financier : 2000 euros de prize-money distribué à chacune des compétitions. Si ce n’est pas la motivation première des athlètes, c’est une belle cerise sur le gâteau.

Une initiative louable mais inabouti

L’organisation de ce tournoi Elite Tennis-Fauteuil est définitivement une bonne chose pour ce sport en France. Les sportives et sportifs de haut-niveau français ont besoin de retrouver les terrains et la compétition le plus vite possible. Mais derrière cette belle initiative on ne peut s’empêcher d’y émettre des critiques. La première : pourquoi ne pas avoir organisé ce tournoi en même temps et sur le même lieu que le tournoi Elite qui se déroule pendant trois semaines dans le sud de la France ? Dans sa volonté d’être la Fédération de tous les tennis, la FFT a manqué une chance de regrouper le tennis et le tennis fauteuil français le temps d’un événement au même endroit. Cela aurait indéniablement contribué au développement de l’image de ce sport.

La deuxième critique est sur le manque cruelle de communication faite concernant ce tournoi. Alors qu’à Nice et Cannes la communication n’a pas manqué autour du tournoi Elite Tennis, personne ne sait qu’un tournoi de tennis fauteuil se prépare au fin fond du Centre National d’Entraînement. Aucun article annonçant le tournoi et les participants, aucune publication sur les réseaux pour relayer l’information. Rien. Qu’est-ce qu’il en sera lors de l’événement ? Il y aura t’il un live score ? Pourra t’on suivre les rencontres en direct ? Rien n’est moins sûr. Mais ne vous inquiétez pas, l’Encre Battue essayera de récupérer chaque soir les résultats de tous les matchs et d’en faire un rapide résumé sous la forme d’un article.