Elite Tennis Fauteuil: Les 8 meilleures joueuses françaises présentes au CNE

Elite Tennis Fauteuil: Les 8 meilleures joueuses françaises présentes au CNE

La 1ère édition de l’Elite Tennis-Fauteuil débute ce samedi matin. La compétition qui regroupe les 8 meilleures joueuses françaises, à l’exception de Charlotte Famin, n°1 mais forfait, s’annonce indécise et passionnante. Revue d’effectif.

Emmanuelle Mörch (n°2 française, n°37 mondiale)

Elite Tennis Fauteuil - Emmanuelle Mörch

En l’absence de Charlotte Famin, Emmanuelle Mörch endosse le dossard de tête de série n°1 du tournoi. La française de 30 ans partira avec une côte légèrement favorable à la vue de son expérience et de ses résultats directs face aux autres françaises. Membre de l’Equipe de France depuis 2012, Emmanuelle Mörch a quasiment toujours été n°2 française. Son principal fait d’armes reste d’avoir participé aux Jeux Paralympiques de Rio en 2016 en compagnie de Charlotte Famin. Avec plus de 500 matchs disputés sur le circuit international, elle dispose de l’expérience qui pourrait manquer à certaines joueuses présentes sur la compétition.

Charlotte Fairbank (n°3 française, n°42 mondiale)

Après trois saisons passées sur le circuit international, Charlotte Fairbank s’est faite une place dans l’univers du tennis fauteuil français. En 2019, elle a participé à sa 1ère Coupe du Monde avec l’équipe de France après avoir longtemps hésité à porter les couleurs de son pays natal, l’Angleterre. Pour l’Elite Tennis-Fauteuil, elle sera tête de série n°2 et elle cherchera à n’en pas douter à prouver qu’elle est bien accrochée à sa place de membre de l’équipe de France. D’autant plus qu’avant le confinement, elle restait sur une belle dynamique et avait battu, pour la 1ère fois de sa carrière, son amie Emmanuelle Mörch.

Zoé Maras (N°4 française, n°51 mondiale)

Zoé Maras, c’est la petite jeune qui monte. Née en 2001, elle a brillé sur le circuit junior en atteignant la 4ème place mondiale avant de se lancer dans l’aventure chez les professionnelles. Elle est actuellement classée 51ème mondiale, ce qui la positionne 5ème mondiale des moins de 20 ans. Originaire d’Annecy, elle sera à Paris ce week-end pour reprendre la compétition et se confronter à celles qu’elle voudrait un jour pouvoir battre. En trois confrontations face à Emmanuelle Mörch, elle n’a jamais réussi à remporter le moindre match. Même constat face à Fairbank. Mais à 19 ans, elle a l’avenir devant elle.

Pauline Helouin (n°5 française, n°77 mondiale)

Pauline Helouin

De toutes les joueuses réunies, Pauline Helouin est celle qui est sur le circuit depuis le plus d’années. Elle a obtenu son premier classement international en 2009 et a atteint la 23ème place mondiale, son meilleur classement jusque-là, en 2013. Elle a été membre de l’équipe de France pendant de nombreuses d’années mais après son échec à participer aux Jeux de Rio elle a mis sa carrière de côté. Elle est redescendue à la 157ème place avant de remonter en 2019 à un classement qui est plus conforme à son niveau. Elle fera office d’outsider sérieux d’autant plus que son jeu de gauchère peut perturber certaines joueuses.

Cécile Levasseur (n°6 française, n°114 mondiale)

Bien plus loin au classement, on retrouve Cécile Levasseur, ingénieure dans un laboratoire d’une usine de produits chimiques. Si les quatre joueuses déjà citées sont des professionnelles ou l’ont été, ce n’est pas le cas de Cécile Levasseur. A 43 ans, elle joue au tennis fauteuil par plaisir et passion pour ce sport sans réelles ambitions sportives. Que peut-elle attendre de l’Elite Tennis-Fauteuil ? Pleins de choses à commencer par du plaisir. Ce sera aussi l’occasion d’affronter des joueuses du top niveau mondial.

Inès Ouazene (n°7 française, n°131 mondiale)

Comme Cécile Levasseur, Inès Ouazene ne dispute pas beaucoup de tournois internationaux. Au total, elle n’a joué que 19 matchs depuis ses débuts en 2017. Elle qui s’entraîne dans le club de Villeneuve d’Ascq près de Lille fait partie du groupe « Espoirs » en vue de la préparation des Jeux de Paris en 2024. Inès Ouazene cherchera à obtenir la plus belle place possible lors du tournoi.

Pauline Déroulède (Non classée)

https://www.instagram.com/p/CCqxZtbK4ns/

Son nom circule un peu partout depuis plus d’un an. Pauline Déroulède, victime d’un accident de la route qui l’a privé de sa jambe gauche, n’a qu’un rêve en tête : participer aux Jeux de Paris en 2024. On a vu la jeune femme de 28 ans participer aux étoiles du sport, à danse avec les stars mais aussi réaliser une vidéo brut. Elle s’est également beaucoup entraînée au comité des Yvelines. En clamant haut et fort son envie de disputer les Jeux, Pauline Déroulède s’est lancée à corps perdu dans une course poursuite. Avec un seul tournoi disputé, il nous tarde de connaître son niveau de jeu.

Thipaine Crévenat (Non classée)

Thipahine Crévenat est la benjamine de la compétition. Du haut de ses 16 ans, la jeune femme en devenir va être plongée dans le grand bain du haut-niveau. Membre du club de Saint-Berthevin en mayenne, Thiphaine Crévenat joue au tennis depuis qu’elle a 7 ans mais la maladie de Charcot est passée par là. Depuis, elle a découvert le tennis fauteuil et s’entraîne dans son club qui l’a aidé dans l’achat de son fauteuil. Si elle est actuellement non classée au niveau international, elle a disputé un tournoi en juniors en février 2020. Elle a tout à apprendre de cette belle expérience.