L’actu des Bleu(e)s: Menguy, maître dans le Loiret
Photo: Grégory Picout

L’actu des Bleu(e)s: Menguy, maître dans le Loiret

La saison 2019 touche à sa fin pour les françaises et français et l’Open Paratennis du Loiret est, comme souvent, le tournoi de clôture . L’événement Orléanais prend de l’ampleur année après année : cette 19ème édition a regroupé 63 joueuses et joueurs venant des quatre coins du monde. La France était bien la nation la plus représentée et elle a brillé, dans le sillage d’un Gaëtan Menguy magistral. 

Gaëtan Menguy: Vainqueur en simple, finaliste en double

Gaëtan Menguy
Photo: Grégory Picout

Le grand monsieur de la semaine ! Gaëtan Menguy était arrivé avec la pression d’un titre à défendre et une défaite douloureuse à Toulouse en finale. On l’a donc vu nerveux, tendu voire agacé par séquences lors de son premier tour face à Nicolas Charrier, pourtant remporté 6/3 6/3. Puis plus calme mais malmené face à un autre Français, Goeffrey Jasiak, avant d’être impérial et maître de sa demi-finale et finale respectivement face à Frédéric Cattaneo et Kamil Fabisiak. Lors de ses deux derniers matchs, Gaëtan Menguy a dégagé cette force sereine qu’il lui a permis de réaliser une très belle année 2019. En double, ils devaient, avec son compatriote Frédéric Cattaneo, prendre des repères dans l’optique d’une très probable association aux Jeux Paralympiques de Tokyo en 2020. Leur défaite en finale montre les progrès qu’ils ont encore à accomplir dans leur communication pour espérer de belles performances au Japon. 

Le grand mérite de Gaëtan Menguy cette semaine aura été de réussir à faire « fi » de tous les éléments intérieurs négatifs et de se reconcentrer sur lui-même. A l’image de sa saison, un grand bravo ! 

Note : 9,5/10 

Frédéric Cattaneo: Demi-finaliste en simple, finaliste en double 

Décidément, Gaëtan Menguy est en train de devenir sa bête noire ! Frédéric Cattaneo n’a pas réussi à inverser la tendance qui se dessine depuis quelques mois, celle qui voit le n°4 français se rapprocher de lui. Après deux premiers tours maitrisés, il a perdu pour la 3ème fois consécutive face à Menguy et ce sur un score sans appel (6/3 6/3). Il n’a même pas pu se rattraper en double puisqu’ils ont perdu en finale face à la paire Fabisiak/Ratzlaff. 

La saison de Frédéric Cattaneo finit un peu en demi-teinte. Le Français semble perdre en repères et en motivation. 

Note : 3/10 

Charlotte Fairbank: 1er tour en simple et en double 

La saison 2019 de Charlotte Fairbank se termine sur une note difficile. La Française est tombée sur la future vainqueur du tournoi dès le 1er tour. Malgré un premier set encourageant (perdue 6/4), elle a été lâchée par son service et n’a pu éviter le 6/0 dans le second. Cette défaite inaugurale lui a permis de disputer la consolante où elle a remporté un match avant de s’incliner face à Shiori Funamizu. Le constat en double n’est pas plus réjouissant : avec Louise Hunt, elles n’ont pas pu prendre le moindre set.

Le tirage au sort peut jouer de sacré tour et c’est Charlotte Fairbank, une nouvelle fois, qui en a fait les frais. 

Note : 4/10 

Emmanuelle Mörch: Quart de finale en simple, Demi-finale en double 

L’ancienne vainqueur du tournoi, Emmanuelle Mörch, ne récidivera pas cette année. La n°2 Française a une nouvelle fois vu son aventure Orléanaise prendre fin face à la Suissesse Nalani Buob. Après un 1er set complètement manqué (6/1), la Giffoise s’est révoltée et a inversé complétement la tendance (4/1) mais n’a pas réussi à conclure malgré de nombreuses occasions (7/6 Buob). Au 1er tour, elle avait pourtant largement dominé la Japonaise Kanako Domori, 6/1 6/2, alors qu’elle était menée 5 à 1 dans les face à face. Associée à Mariska Venter, elles ont assuré le spectacle dans le tableau de double. Après avoir battu la paire Osthuizen/Buob au super tie-break, elles ont perdu le march, et la face, face aux redoutables Japonaises. 

De légers regrets pour Emmanuelle Mörch mais les regrets sont l’alliage des joueuses qui ne passent pas loin ! 

Note : 6,5/10 

Auteur: Valentin Desanges

Fermer le menu
Aller à la barre d’outils