Le bilan des Bleus en 2019

Le bilan des Bleus en 2019

La saison 2019 de tennis en fauteuil à présent terminée, voici l’occasion pour l’Encre Battue de faire le bilan des Bleu(e)s. Pour commencer, place aux Français, encore une fois brillants et performants à tous les niveaux ! Retrouvez la semaine prochaine, le bilan des Françaises.

Stéphane Houdet 

3ème en simple, 1er en double  

Son palmarès en 2019 : 3 titres en simple, 8 titres en double

L’année 2019 pour Stéphane Houdet est un très bon cru. 5ème en fin d’année 2018, le Français termine la saison à la dernière place du podium pour la 6ème fois de sa carrière. Son classement vient récompenser une année constante et régulière qui l’a vu remporter 3 titres en simple (Sardinia Open, Bendigo et Rotterdam) et s’incliner trois fois en finale. En Grand-Chelem, il a atteint les demi-finales de Wimbledon et l’Open d’Australie mais s’est incliné dès le 1ertour à Roland-Garros, confirmant au passage ses difficultés à évoluer à son meilleur niveau sur terre battue. C’est lors de la dernière levée du Grand-Chelem, l’US Open, que Stéphane Houdet a brillé avec une finale perdue contre son meilleur ennemi de l’année : Alfie Hewett

10 : Pour la 10ème année consécutive, Stéphane Houdet finit sur l’une des deux premières places mondiales en double

En double, le n°1 Français a confirmé une fois de plus qu’il était le meilleur joueur du monde dans cette épreuve. Cela fait maintenant depuis 2009 qu’il finit l’année à l’une des deux premières places mondiales. Pourtant avec son partenaire Nicolas Peifer, ils n’ont pas réussi à remporter le moindre Grand-Chelem en double malgré ses huit titres en 2019. 

Nicolas Peifer

6ème en simple, 2ème en double  

Son palmarès en 2019 : 3 titres en simple, 9 titres en double

Le n°2 Français peut être très satisfait de son cru 2019. Avec 45 victoires pour 19 défaites, Nicolas Peifer a retrouvé des couleurs et son meilleur niveau qui lui permet de rivaliser avec les meilleurs joueurs du monde. Si la régularité sur une année entière n’est pas son arme, le Sarregueminois a réussi à être performant la majeure partie de la saison tout en gardant sa marque fabrique à savoir: réaliser des exploits. Il peut se targuer d’avoir battu 10 top 10, dont le n°1 mondial Gustavo Fernandez lors du tournoi de Cajun en mars. Il a également été intraitable en France, lors du l’Open de Vendée et celui de l’Île de Ré, s’imposant à chaque fois avec la manière. Pour 2020, il doit réussir à passer un cap lors des Grand-Chelem qui se refusent toujours à lui. 

Nicolas Peifer
Nicolas Peifer finit l’année 6ème mondial.

En finissant l’année n°2 mondial, Nicolas Peifer a également confirmé qu’il formait la meilleure paire de double du monde au côté de Stéphane Houdet. Leur sacre aux Masters de fin d’année en est le parfait exemple. 

Frédéric Cattaneo

18ème en simple, 16ème en double  

Son palmarès en 2019 : 1 titre en simple, 3 titres en double

Les années passent et Frédéric Cattaneo continue de s’assurer une place dans le top 20 mondial à la fin de chaque saison. Depuis 2005, il n’est pas sorti des 20 premières places mondiales, avec même une incursion dans le top 10 (9ème) en 2011. Pourtant, son année 2019 ne restera pas comme une grand année pour le natif du Mans. Le n°3 Français semble assurer le strict minimum depuis quelques mois sur le court et ne parvient plus à hisser son niveau de jeu lorsque l’adversité s’élève. La montée en puissance de Gaëtan Menguy (voir plus bas) pourrait le pousser à faire plus d’efforts. 

2005: Cattaneo n’est plus sorti du top 20 depuis 2005 soit 14 années.

16ème mondial en double, Frédéric Cattaneo est toujours aussi à l’aise dans cet exercice qu’il affectionne tout particulièrement. Sa qualité de déplacement et sa capacité à ne pas commettre de fautes font de lui un joueur de double redoutable. Il l’a encore prouvé cette année avec trois titres décrochés. 

Gaëtan Menguy

23ème en simple, 35ème en double  

Son palmarès en 2019 : 3 titres en simple, 5 titres en double

En terminant l’année à la 23ème place mondiale, Gaëtan Menguy a réalisé la meilleure saison de sa carrière même si ce classement n’est pas son meilleur résultat (21ème en juillet 2017). A 36 ans, l’année 2019 vient récompenser une progression régulière depuis quelques mois. Il aurait même pu faire mieux que ses trois titres remportés (Cremona, Montfermeil et Loiret) si il avait gagné l’une de ses 5 finales perdues dont quatre l’ont été en 3 sets. Outre ses victoires, Gaëtan Menguy a connu des défaites prometteuses comme celle contre Tom Egberink au tournoi de l’Île de Ré. Sa qualification pour les Jeux de Tokyo est quasiment actée. 

Gaetan Menguy
Gaëtan Menguy finit l’année 23ème mondial.

Malgré un pourcentage de 68% de victoires en double, Gaëtan Menguy n’est « que » 35ème mondial. C’est sûrement dans cette épreuve qu’il peut encore progresser et trouver de précieux repères dans l’optique des Jeux de Tokyo l’année prochaine. Son entente avec Cattaneo notamment doit être peaufinée avec qui il a très peu joué en 2019. 

Auteur: Valentin Desanges

Fermer le menu
Aller à la barre d’outils