Les enjeux du Nec Wheelchair Tennis Masters 2019

Les enjeux du Nec Wheelchair Tennis Masters 2019

Après une année 2019 riche en tournois, le Nec Wheelchair Tennis Masters débute aujourd’hui à Orlando aux Etats-Unis. Ces compétitions, qui récompensent les 8 meilleures joueuses et les 8 meilleurs joueurs du monde en simple et en double, sont toujours le lieu de somptueuses rencontres et le clap de fin de la saison. Voici les enjeux du Nec Wheelchair Tennis Masters

Joachim Gérard va t’il conserver son emprise sur le Nec Wheelchair Tennis Masters ?

Le champion de tennis fauteuil belge, Joachim Gérard, va tenter de remporter pour la 4ème fois en 5 éditions le Nec Wheelchair Tennis Masters. Depuis 2015 et son premier sacre, le n°4 mondial règne en maître sur cette compétition au format particulier: des poules puis une phase finale. La tâche s’annonce particulièrement ardue pour le Belge qui reste sur une saison 2019 mitigée, sans titre majeur. Il aura déjà fort à faire pour sortir indemne des poules: Shingo Kunieda, contre lequel il a perdu trois fois cette année, Nicolas Peifer qui l’a battu deux fois sur trois en 2010 et Gordon Reid, contre lequel il reste sur trois défaites consécutives, sont prêts à le renverser. 

Groupe A

  • Gustavo Fernandez
  • Stéphane Houdet
  • Alfie Hewett
  • Stefan Olsson

Groupe B

  • Shingo Kunieda
  • Joachim Gérard
  • Nicolas Peifer
  • Gordon Reid

Gustavo Fernandez réussira t’il à conserver sa place de n°1 mondial ? 

La lutte pour la place de n°1 mondial en fin de saison n’est pas encore terminée et tout pourrait encore évoluer. Gustavo Fernandez et Shingo Kunieda sont les deux joueurs qui peuvent encore prétendre au trône en 2019. L’Argentin semble en pôle position avec un peu plus de 300 points d’avance sur son dauphin japonais. Mais le Masters offre 800 points au vainqueur finale et 500 pour le finaliste, soit suffisamment pour que Kunieda repasse devant. Pour qu’un tel scénario se produise il faudrait que le n°2 mondial actuel remporte le tournoi et que Gustavo Fernandez n’atteigne pas la finale. Réponse dans une semaine ! 

Quels rôles joueront les deux français, Stéphane Houdet et Nicolas Peifer ? 

Avec la Grande-Bretagne, la France est la seule nation à être représentée par deux joueurs : Stéphane Houdet et Nicolas Peifer. Cette double présence est la récompense d’une saison pleine et réussie pour les deux amis. Stéphane Houdet finira l’année 3ème mondial, une sacré performance à 49 ans, mais surtout il reste encore compétitif. Son groupe, le A, est relevé mais pas insurmontable. Pour la neuvième fois de la saison, il affrontera Gustavo Fernandez (5 à 3 pour l’Argentin) et cherchera à prendre sa revanche sur Alfie Hewett qu’il n’a pas battu en 2019 (3 défaites). Enfin, ce sera Stefan Olsson, contre lequel il n’a pas joué de l’année. 

Houdet et Peifer

Pour Nicolas Peifer, 2019 ressemble à une renaissance. Le Sarregueminois a réussi à remonter à la 5ème place mondiale et il peut même lorgner sur la 4ème, détenue pour l’instant par Joachim Gérard. Le hasard ne l’a pas placé dans le même groupe que Stéphane Houdet. Ce groupe B semble ouvert derrière le favori Kunieda, il pourrait donc bien tirer son épingle du jeu. 

Diede De Groot confirmera t’elle son hégémonie sur le circuit féminin ? 

Diede De Groot revient aux Etats-Unis deux mois après avoir tout raflé, l’US Open et l’US Open Usta. La n°1 mondiale n’a plus perdu depuis la finale de Wimbledon face à sa compatriote Aniek Van Koot et elle domine la concurrence et le circuit féminin en 2019 avec seulement 4 petites défaites et 3 Grand-Chelems remportés. Double tenante du titre, la Hollandaise part largement favori à sa propre succession. Placée dans le groupe A en compagnie de Sabine Ellerbrock, Marjolein Buis et Zhenzhen Zhu, elle débute sa compétition aujourd’hui, face à l’Allemande. 

Groupe A

  • Diede De Groot
  • Marjolein Buis
  • Zhenzhen Zhu
  • Sabine Ellerbrock

Groupe B

Les nouvelles têtes pourront-elle renverser l’ordre établi ? 

En 2019, le circuit féminin a été secoué dans tous les sens avec le retour de Jordanne Whiley et la découverte de Zhenzhen Zhu. Alors si immuable, le top 10 a vu l’apparition de deux nouvelles joueuses. Exit Giulia Capocci et Lucy Shuker, « welcome » Zhu et Whiley. Ces deux joueuses ont accumulé les victoires, les titres et la confiance tout au long de l’année. Si elles n’ont pas encore pu jouer de Grand-Chelems, le Masters représente leur émergence au plus haut niveau. Pour la Britannique, ce n’est pas une découverte : 3ème mondiale après les Jeux de Rio, elle avait mis sa carrière de côté pour devenir maman. Pour Zhu en revanche, tout est nouveau en cette fin d’année. Peuvent-elles jouer les trouble-fêtes ? Whiley devra réaliser un exploit dans ce groupe « de la mort », face à Kamiji ou Van Koot. Zhu en revanche a une belle carte à jouer car derrière De Groot, le groupe est ouvert. 

Charlotte Famin peut-elle rêver d’un titre en double au Nec Wheelchair Tennis Masters ? 

La n°1 Française, Charlotte Famin, sera aussi de la partie à Orlando. Qualifiée « seulement » pour le tournoi de double, elle sera associée à Zhenzhen Zhu. Ces deux-là devront rapidement trouver des automatismes puisqu’elles disputeront que leur deuxième tournoi ensemble. Il faudra tout de suite être performantes puisqu’elles sont tombées dans un groupe très relevé, avec la présence de la paire Hollandaise Van Koot/De Groot et de la paire britannique Shuker/Whiley. 

Toutes les rencontres seront à suivre en live vidéo ici !

Auteur: Valentin Desanges

Fermer le menu
Aller à la barre d’outils