Open d’Australie 2020 : le Japon à la fête avec Kunieda et Kamiji

Open d’Australie 2020 : le Japon à la fête avec Kunieda et Kamiji

L’Open d’Australie 2020 a rendu son verdict. Avec Shingo Kunieda, vainqueur en simple chez les hommes, et Yui Kamiji, victorieuse dans le tableau féminin, le Japon peut avoir le sourire. Ce qui n’est pas le cas des Français, Nicolas Peifer et Stéphane Houdet, qui n’y arrivent plus en Grand Chelem. Retour sur l’Open d’Australie 2020.

La stat’ : et de 9 pour Shingo Kunieda 

9 comme le nombre de titre remportés à l’Open d’Australie par Shingo Kunieda. Le Japonais continue de marquer l’histoire de SON sport, le tennis fauteuil. Une semaine après avoir reconquis le trône de numéro 1 mondial au détriment de Gustavo Fernandez, Kunieda a assumé son statut. Il n’a pas concédé le moindre de set du tournoi, que cela soit face au français Nicolas Peifer, ou face aux deux Britanniques (Hewett et Reid). Il a profité de la défaite au 1er tour de son principal rival, Gustavo Fernandez, pour s’adjuger son 1er Grand Chelem depuis Roland-Garros 2018. A 35 ans, il continue d’être au sommet.

Shingo Kunieda
Shingo Kunieda sacré lors de l’Open d’Australie 2020

La perf’ : Zhu entre dans l’histoire 

Zhenzhen Zhu est entrée dans l’histoire de son sport mais surtout de son pays en devenant la 1ère Chinoise à remporter un match en Grand Chelem. Et cette victoire elle ne l’a pas acquise contre n’importe qui mais contre la n°1 mondiale, Diede De Groot, qui n’avait pas joué en 2020. Zhu confirme ses progrès constants depuis maintenant un an qui l’ont vu gravir les étapes à vitesse grand V. Elle n’a malheureusement pas réussi à confirmer son exploit, s’inclinant end demi-finale face à Aniek Van Koot.

Les Français : retour au travail 

Voir Nicolas Peifer et Stéphane Houdet participer aux Grands Chelems est une belle habitude qui ne doit pas être banalisé. On a également pris l’habitude de les voir briller, notamment en double. Pourtant depuis quelques mois, ces deux-là n’y arrivent plus en Grand Chelem. Après avoir perdu tous les deux au 1er tour en simple, ils se sont inclinés en finale du double (4/6 6/4 10/7). C’est leur 4ème défaite d’affilée en finale d’un Grand Chelem et ce n’est sûrement pas un hasard

La décla’ : 

« Je perds contre Alfie Hewett sur un magnifique court qui m’invite à une seule conclusion : il faut travailler plus ! »

Stéphane Houdet, numéro 1 FRANÇAIS

Auteur: Valentin Desanges