Guilhem Laget, “je peux aller chercher de belles victoires”

Guilhem Laget, “je peux aller chercher de belles victoires”

Guilhem Laget sort tout juste de la meilleure semaine de sa jeune carrière de joueur de tennis fauteuil. Le Français âgé de 22 ans vient de remporter son premier tournoi international, en Pologne, après de belles victoires face à des joueurs du top 30 mondial. Actuellement 60ème mondial , Guilhem Laget nourrit de belles ambitions pour la suite de sa carrière même si ses études de comptabilité ne sont pas derrière lui. L’Encre Battue a échangé avec le 6ème français.

L’Encre Battue: Tout d’abord, félicitations pour ton titre en Pologne. Nous avons suivi à distance tes résultats (ndlr: vainqueur en simple). Que ressens-tu après cette semaine de rêve ? 

Guilhem Laget: Merci beaucoup ! Je suis vraiment très heureux et très fier de cette semaine en Pologne. Elle vient récompenser beaucoup de sacrifices et de travail depuis mes débuts. La manière dont s’est déroulé le tournoi me donne plein de confiance pour la suite de la saison. 

E.B: Tu bats deux joueurs du top 30 mondial en l’espace de deux jours. Comment l’expliques-tu ? Est-ce que tu te pensais capable d’une telle performance ? 

G.L: Oui, ça a été deux matchs magnifiques face à des top 30, Kamil Fabisiak (23ème) et Dermot Bailey (27ème). Honnêtement, je pensais avoir le niveau pour pouvoir battre des top 30 mais jusqu’à maintenant, il me manquait toujours quelques détails pour y arriver. Je crois que la victoire en quart face à Geoffrey (ndlr: 6/2 6/4) a été un déclic pour moi et m’a fait prendre conscience que je pouvais aller chercher de belles victoires. 

Laget tennis fauteuil

E.B: En Pologne, c’était du dur indoor, donc des conditions de jeu rapide. Peux-tu nous parler un peu de ton style de jeu ?

Oui, tout à fait. De base, ce n’est clairement pas ma surface de prédilection. Je ne peux m’entraîner régulièrement en dur indoor seulement depuis cette année. J’ai donc plutôt une préférence pour l’outdoor, voire même la terre battue. Mais on a beaucoup travaillé avec mes entraîneurs durant l’hiver sur l’agressivité et la prise de balle tôt et cela a porté ses fruits car pour s’imposer sur dur indoor, il est nécessaire de gagner du temps sur l’adversaire. Mon style de jeu s’oriente vers ça maintenant avec beaucoup de lift dans mes coups, j’essaye aussi d’utiliser au maximum le fait d’être gaucher pour déstabiliser mes adversaires. 

E.B: Est-ce que tu te consacres à 100% à ta carrière de joueur de tennis fauteuil ? Quelle est ta stucture d’entraînement ?

Actuellement, je me consacre au tennis tout en continuant mes études de comptabilité par correspondance. Je m’entraîne avec deux coachs différents, Vivien et Christophe qui m’apportent beaucoup tous les deux et qui communiquent beaucoup entre eux. Cela me permet de jouer tous les jours de la semaine en individuel. De plus, je joue une fois par semaine avec Nicolas Charrier (ndlr: numéro 8 français) et avec l’équipe des joueurs de tennis fauteuil du Grau du Roi. J’ai aussi quatre séances de préparation physique et une de préparation mentale dans la semaine. C’est un programme complet. 

E.B: Quels tournois as-tu prévus de disputer prochainement ? 

Mon prochain tournoi sera l’ITF 2 de Barcelone. Ensuite, je ne sais pas encore quel tournoi je vais faire pour en juin, sûrement le French Riviera qui n’est pas loin de chez moi. 

E.B: On essayera de venir te voir ! Pour finir, quels sont tes objectifs pour le reste de la saison ? 

Mes objectifs pour le reste de la saison sont de gagner d’autres futures (catégorie de tournois qu’il vient de remporter), faire de bons résultats en ITF 2 et ITF 3 et essayer d’aller chercher une médaille au championnat de France individuel, à Grenoble en juin. 

Réalisé par Valentin Desanges